Galerie

Graflex Meridian 45-A

Réfection de ma chambre Graflex Meridian 45-A

Pourquoi rénover une chambre des années 1940 ?

Parce-que c’est un bel outil à emporter pour du tout terrain. Fabriquée en aluminium moulé, la chambre 4×5 est assez légère, petite et très résistante. Elle possède toutes les fonctions de sa petite soeur Linhof, mais sans doute moins précise que certaines chambres d’aujourd’hui, quoique…

Je devais le faire depuis longtemps, j’ouvre le chantier…

Le soufflet n’était pas hermétique à la lumière et j’avais consolidé pas mal d’angles avec du scotch noir mais il a mal vieilli et est devenu très collant, c’est ce qui m’a motivée pour tout démonter.

Voici donc les étapes nécessaires :

  • démontage de toutes les pièces (des vis grippés ont cassé alors il va falloir bricoler)
  • nettoyage et décapage
  • rebouchage des trous de vis inutiles avec un produit Solo Plast (soudure à froid Epoxy)
  • rénovation des peintures noires (spéciale métal mat)
  • fabrication d’un soufflet identique à celui d’origine avec du BK5 (nylon enduit de polyuréthane) + cartoline noire 300 g + coton noir fin (pour l’intérieur)
  • fabrication d’une poignée en cuir
  • fabrication du capuchon du viseur arrière avec BK5 et vlieseline noire

La dernière photo montre la chambre, nettoyée, prête à recevoir son nouvel habit.

Son habillage d’origine est de la toile vernissée (sur certains documents est mentionné que l’habillage est en cuir mais je ne l’ai pas constaté pour la mienne). Cette fois, l’appareil va recevoir une parure en cuir, pleine fleur, marron. (Pauvre animal sacrifié ! Je suis végétarienne et pour me consoler je me dis que je redonne une vie à cette pauvre bête engloutie par les carnassiers) 😉

L’objectif d’origine, un Graphex Optar 162 mm f.4.5 a un problème d’obturateur (ne fonctionne ni en pause T et B ainsi que déréglage de toutes les vitesses) que je n’ai pu résoudre, alors je lui ai offert un Kodak Grand Angle 135 mm f: 6.3 (280 g). Je pourrai sans doute aussi utiliser mon Schneider Kreuznach Super Angulon XL 47 mm f:5.6 mais aujourd’hui je n’ai pas la planchette qui lui irait, donc pas testé… Les planchettes rondes sont introuvables et il faut les usiner, je remets donc ça à plus tard. Je me tourne vers une impression 3D (métal) mais il faut que je réalise un fichier et ça je ne sais pas faire.

J’ai « modernisé » (si je puis dire) cet appareil en lui ôtant ce qui m’est inutile : télémètre (HS) et viseur. J’utiliserai uniquement le dépoli. Tant pis pour son look d’origine mais je veux vraiment l’utiliser, donc je l’allège. Je l’ai acheté à un accessoiriste et j’en déduis que cette chambre a subi des manipulations non expertes.

Photos de la chambre avant rénovation

Et pour plus de renseignements sur l’objet : ici et ici. Merci à Ross Alford et Jean-Claude Boussat pour leur riche documentation.

Le cuir

L’avant rénové.

Le résultat est satisfaisant, pour une première fois, même si des défauts font culpabiliser la perfectionniste que je suis…

Le cuir reçu est très fin. L’habillage de l’avant n’est pas l’étape la plus compliquée mais cette pièce comporte une forme convexe et avec la colle Bostik 1400 pas de pitié, quand ça adhère, ça ADHERE ! Pas le droit à la moindre petite erreur.

La finesse du cuir (je ne pouvais choisir plus épais à cause des rebords qui font à peine 1 mm) laisse entrevoir quelques aspérités (vis et petits défauts) et puis je ne possède pas les outils spécialisés…

Le cuir me paraissant très fragile j’ai fait des recherches afin de savoir comment le traiter. Il s’avère qu’en le faisant chauffer à 100°, pendant 30 mm, il durcit. Ici….

La colle Bostik 1400 supportant la chaleur jusqu’à 130° je peux mettre la chambre au four sans crainte. Allez hop ! à la cuisson…

Quand le cuir est chaud il est traité à la cire d’abeille pure fondue (plusieurs couches jusqu’à ce qu’il sature) et il faut tout remettre au four. La jolie couleur « caramel » s’est transformée en marron foncé, ce qui n’est pas plus mal car le tout sera moins fragile aux taches et sera vraiment imperméable.

Poignée en réfection :

Habillage terminé et ciré avec poignée refaite

Réfection du capuchon arrière du viseur dépoli

Un peu de couture à la machine s’impose, voici donc le patron de la pièce de tissu noir qui viendra se coller aux volets du dos recevant le dépoli. Il doit pouvoir se plier entre le verre du dépoli et les volets de fermeture, donc assez fin mais occultant.

Dos de la chambre en chantier

Garniture du dos terminé.

à suivre…. reste plus que le soufflet et le capuchon arrière

J’attends le BK5 qui vient des USA…

Galerie

Etude – GB01 (gomme bichromatée)

anna-garrigou

Voici un 1er tirage à la gomme bichromatée d’après  un négatif numérique. Je suis assez satisfaite du résultat (pour un premier) et cela me donne envie de me lancer dans les tirages en couleur. La technique est géniale, facile et peu coûteuse. Ici le tirage a été réalisé en 3 couches de noir d’ivoire. Pour cette technique il faut faire attention de bien repositionner le négatif entre chaque couche, au rétrécissement du papier ainsi qu’au temps d’exposition. Aussi chacun doit trouver ses petites astuces bien personnelles afin d’arriver à ses fins… Cette technique offre un très large éventail de mises en oeuvre donnant accès à une créativité illimitée… 🙂 Je suis dans l’euphorie de la découverte…